CULTURE IN ARCHITECTURE

Aline Asmar d’Amman – Culture In Architecture

Architecte

Née dans un paysage en conflit permanent, le Liban des années 70 était en perpétuelle mutation. Ces changements aussi soudains que progressifs au travers de la reconstruction, ont façonné chez Aline Asmar d’Amman un bouclier fait de mots, d’œuvres littéraires et de références artistiques, autant d’antidotes essentiels contre le chaos extérieur. Des ruines, elle a appris à apprécier la théâtralité sous la lumière ; c’est naturellement qu’elle s’est tournée vers l’architecture dans un pays en résurrection.

Après un projet de diplôme conçu comme un parcours initiatique creusé dans la roche, invitant à la connaissance de soi et à l’élévation, elle sort major de sa promotion à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts et remporte en 1998 le prix du Ministère de la Culture et celui de l’Ordre des Architectes et des Ingénieurs de Beyrouth.

En 2011, Aline Asmar d’Amman fonde Culture in Architecture à Beyrouth et à Paris, où l’architecture intérieure, le design de mobilier et la direction artistique sont pratiqués d’une manière holistique et dans la conviction absolue que le beau, catalyseur d’émotions, contribue « à l’âme poétique du monde ». 

Puisant dans un abécédaire construit de brut et de précieux, de décors narratifs, de sens et de symboles, Aline Asmar d’Amman recherche d’abord la pureté des volumes et la beauté primaire des pierres en y associant d’inépuisables inspirations allant de l’art à la mode et à toute forme d’expression créative.

Au sein de son agence Culture in Architecture, elle poursuit des projets aux typologies diverses, de l’architecture intérieure de résidences privées à l’hôtellerie de luxe, du design de mobilier à la scénographie, tout en jetant des ponts entre les cultures du monde.

Parmi les réalisations récentes : la direction artistique de la rénovation de l’Hôtel de Crillon, la décoration des salons historiques et de plusieurs suites signatures du palace, une collaboration avec Karl Lagerfeld sur les ‘Grands Appartements’ qu’il y a décorés.

Poursuivant son dialogue créatif avec Karl Lagerfeld, Aline Asmar d’Amman a réalisé les études et le développement de la collection “Architectures”, des sculptures fonctionnelles créées par le designer et exposées à la Carpenters Workshop Gallery à Paris, Londres et New York.

Aline Asmar d’Amman a récemment réalisé l’ambitieuse rénovation intérieure du restaurant Le Jules Verne, adresse gastronomique mythique située au deuxième étage de la Tour Eiffel, auprès du groupe Sodexo et le chef étoilé Frédéric Anton. L’architecture intérieure, le mobilier spécifique et la curation d’art rendent hommage à la capitale du chic et des arts décoratifs français, à l’irrévérence de la grande dame de fer, tissant un lien fort entre Paris et la gastronomie, dans les nuages.

L’architecte planche actuellement sur la délicate rénovation de l’un des fleurons de la cité des Doges, le Palazzo Donà Giovannelli, palais néo-gothique du 15e siècle rénové par Giovanni Battista Meduna au courant du 19e siècle, adresse du futur ‘Rosewood Venise’, avec le développement du groupe Barletta. Un écrin propice au célèbre ‘esprit du lieu’ qu’elle s’attèlera à magnifier au travers d’une architecture intérieure et d’une curation d’art ancrées dans l’art de vivre vénitien. 

Aline Asmar d’Amman reste très impliquée dans la réalisation de projets en Europe, en Asie et au Moyen-Orient, consolidant les liens entre orient et occident, culture et modernité, passé et futur.