Frédéric Crouzet

Frédéric Crouzet est diplômé des Beaux-Arts de Paris en 1986 puis du Gemological Institute Of America de Santa Monica en Californie.

À tout juste 22 ans, Frédéric Crouzet rencontre François Herail, fondateur de Poiray, et Nathalie Hocq nouvelle propriétaire de la prestigieuse joaillerie. Il se voit confier la rénovation et l’extension de l’emblématique magasin rue de la Paix, puis l’aménagement d’un nouvel espace rue du Faubourg Saint-Honoré. Ainsi débute sa carrière de designer et architecte d’intérieur.

Frédéric Crouzet ouvre un premier studio de création, en association avec Bernard Hurez, baptisé DCF (Des Créateurs Français) avant d’inaugurer son agence Crouzet Design Studio. Il se consacre à la fois au design d’espaces commerciaux, à la création d’identités visuelles et à l’aménagement d’appartements pour lesquels il dessine et intègre de nombreux éléments sur mesure.

En 2003, Frédéric Crouzet crée CS & associés en association avec Roger Sorbac (diplômé de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris en marketing appliqué à la vente) en charge du développement de l’agence.

Un an plus tard, avec la création de l’identité visuelle et la signalétique du réseau des « vélos routes et voies vertes » pour le conseil général de l’Eure, Frédéric Crouzet donne un nouveau sens à son travail en intégrant à la fois « de la réflexion, de la création, de la technique et une approche de design industriel avec la production en série des mobiliers urbains ». En 2008, toujours pour le conseil général de l’Eure, CS & associés remporte la consultation pour l’identité visuelle et la charte graphique du Musée des Impressionnistes de Giverny.

Depuis 2010, Frédéric Crouzet se consacre presqu’exclusivement à des projets d’architecture intérieur privés, que ce soit pour des particuliers ou des professionnels de l’immobilier.

Tout  part  d’un  dessin,  d’un  croquis  :  Frédéric Crouzet  traduit  en  quelques  traits  l’esprit  du projet,  et  évoque  déjà  les  désirs  du  client. Designer  dans  l’âme  et  styliste,  il  cherche  à optimiser les espaces en les harmonisant au travers des formes, des lignes, des matériaux et des finitions.  Il repense et sculpte les volumes, apprivoise  la  lumière  en  tenant  compte  des contraintes intrinsèques du bâtiment